Academia Occitana

Les principes

Academia Occitana

Les principes

L'Acadèmia Occitana reconnaît la réalité d'un occitan commun, transcendant toutes les variétés héritées de la langue. Elle contribue à sa codification tout en suivant la voie des réformateurs modernes.

Elle reconnaît et défend également les variétés héritées de l'occitan. Socialisées localement, d'une légitimité indéniable, elles sont la première source d'enrichissement de la langue commune. Elles peuvent en retour s'appuyer sur celle-ci pour leur développement (mots savants, néologismes, adaptations diverses).

Elle préconise l'enseignement de la forme commune de la langue, parallèlement à sa forme locale héritée (selon des modalités à adapter ponctuellement, comme base d'apprentissage de la forme héritée ou au contraire comme aboutissement de son étude).

Elle considère comme souhaitable l'utilisation des variétés héritées de la langue dans la création littéraire et pour toute communication interne à leur espace linguistique, mais elle préconise le seul emploi de l'occitan commun dans les domaines scientifiques et techniques, comme pour toute communication interoccitane.

Elle considère que la toponymie locale (villages, lieux-dits, rues...) doit toujours être respectée ou restituée dans ses caractères spécifiques et historiques. Chaque fois que le problème se pose pour les noms de villages, elle préconise que la distinction des homonymes se fasse par l'ajout du nom traditionnel du pays (Roergue, Carcin, Lomanha...) et non de la rivière. Ceci afin que, dans l'espace occitan, tous ces noms puissent être distingués.

Elle considère que les pays catalans, bien qu'ils se soient forgé une langue propre, et les pays occitans font partie depuis l'origine d'une même communauté culturelle. Dans cette perspective, Occitans et Catalans doivent mettre en oeuvre les conditions de survie de leur parole commune millénaire dans le monde de demain.

Elle considère aussi que, par ses choix lexicaux touchant à la langue moderne et en particulier ses néologismes, l'occitan doit demeurer en totale harmonie avec l'ensemble des langues romanes.

L'Acadèmia occitana, au service de la culture occitane, solidaire de la défense de toutes les cultures du monde, se veut partenaire de la construction européenne.